Les 10 meilleures psychothérapies

Last Updated on 14 February 2021 by Christian Zaczyk

Quelle est la meilleure psychothérapie ? Vous envisagez d’en faire une, mais vous ne savez pas laquelle choisir. Je vais vous y aider. Le but d’une psychothérapie est d’atténuer l’impact des émotions négatives et de remodeler votre façon de penser pour traiter la dépression, l’anxiété et d’autres troubles psychologiques. Contrairement aux idées reçues, le fait de parler n’est pas nécessaire et a ses limites.

Aujourd’hui, une psychothérapie qui n’intègre pas le corps et la pleine conscience dans le processus de guérison a peu de chance d’aboutir.  Son efficacité repose sur la technique et la relation au psychothérapeute. La durée minimum d’une séance est de 45 minutes, idéalement 1 heure. Le choix de la meilleure psychothérapie implique aussi de regarder la qualification du thérapeute.  Confier sa santé psychique impose la prudence. N’oubliez pas de bien choisir votre psychothérapeute.

Voici le top 10 des meilleures psychothérapies. Certaines sont encore peu répandues en France.

Définition de la psychothérapie

les-meilleures-psychotherapie

Selon le Petit Robert, la définition de la psychothérapie est : « thérapeutique (de troubles organiques ou psychologiques) qui s’effectue par intervention psychologique sur le psychisme ». Les définitions de Wikipedia en français diffèrent quelque peu du Wikipedia en anglais. Le point commun est l’existence d’une relation interpersonnelle qui permet de mettre en œuvre différentes méthodes. Pour le grand public, la psychothérapie est souvent synonyme de thérapie par la parole. Cependant, aujourd’hui nous savons que l’efficacité ne repose pas sur l’échange verbal ou la recherche d’une explication du problème. Le fait de parler ou de vouloir comprendre peut même être contre-productif. Il existe de nombreuses méthodes de psychothérapie. Laissez-moi vous indiquer les dix meilleures psychothérapies.

 

Le Top 10 des psychothérapies

#1 Le brainspotting (NTCV*)

meilleure-psychotherapie-brainspotting-NTCV-EMDR-formation
* NTCV : Neuro-traitement des Traumas par le Champ Visuel

Qu’est-ce que le brainspotting ? Ma formation en brainspotting m’a permis de l’intégrer rapidement dans ma pratique. Cette psychothérapie était encore inconnue il y a cinq ans. Je l’ai fait connaître au grand public par mes vidéos et mon ouvrage paru en 2019 aux éditions Odile Jacob.

Découvert en 2003, le brainspotting dérive de l’EMDR dont il reprend les grands principes. Le concepteur a abandonné les mouvements oculaires. Cette thérapie intégrative utilise le champ visuel. Le patient évoque un problème ou un événement traumatique. En fonction de l’endroit où le sujet regarde, il ne ressentira pas la même perturbation. Le thérapeute détermine alors un “spot” où le patient va regarder pendant le processus.

Le traitement repose principalement sur la relation (double syntonie) et sur la pleine conscience focalisée. Le thérapeute et le patient accueillent avec curiosité dans l’instant présent ce qui se passe sans jugement. Cela peut vous paraître mystérieux. Les patients eux-mêmes ont du mal à décrire le processus et pourtant en ressentent un effet puissant. Voir émission de France 2.

Dans la mesure où le terme brainspotting est déposé comme une marque de service, j’enseigne et développe actuellement la psychothérapie NTCV. Elle intègre les approches brainspotting moins les contenus pseudo-scientifiques, les apports du CRM, ainsi que de la pleine conscience telle qu’elle est utilisée dans la méthode Hakomi, la psychothérapie sensorimotrice.

Je mets le NTCV en première position, car son maniement est plus simple que l’EMDR qui utilise un protocole assez rigoureux. C’est une technique très fluide et naturelle. La formation en brainspotting et NTCV est réservée aux professionnels de santé. Trouver un psychothérapeute.

Le NTCV a été récemment illustré dans un ouvrage paru aux éditions Bérangel. L’autrice y décrit son expérience.

* NTCV : Neuro-traitement des Traumas par le Champ Visuel

#2 L’EMDR

meilleure-top-psychotherapie-brainspotting-NTCV-EMDR-formation-psychotherapie

 

L’EMDR a été découvert par Francine Shapiro. C’est une pratique qui a révolutionné la psychothérapie. Le principe est de traiter les traumatismes et les événements de vie difficile qui sont responsables de réponses émotionnelles inadaptées. Le processus utilise un protocole avec 8 phases où le thérapeute fait bouger les yeux du patient pendant qu’il se remémore un événement. Cela aboutit en quelque sorte à une neutralisation des souvenirs douloureux. La mémoire traumatique est réintégrée .

L’EMDR s’est maintenant bien installée. David Servan-Schreiber l’a fait connaître en France. Il a fallu plus d’une dizaine d’années pour faire taire les critiques et voir des articles se multiplier sur son efficacité. Aujourd’hui, il y a de nombreux psychothérapeutes partout en France. La formation en EMDR est réservée aux professionnels de santé. Annuaire 1 et annuaire 2.

Attention ce sont les deux seuls annuaires de praticiens reconnus par EMDR Europe. Le site qui utilise emdr.fr où l’on trouve des personnes qui se disent thérapeutes IMO ou EMDR n’ont rien à voir avec EMDR international.

#3 Le CRM (Comprehensive Resource Model) 

meilleures-top-psychotherapies-brainspotting-NTCV-CRM

Cette technique est peu connue en France. Mais il est possible qu’elle supplante le brainspotting dans l’avenir. Le CRM modèle de ressources global a été développé au cours de la dernière décennie par Lisa Schwarz. Elle s’occupait de l’enseignement du brainspotting ressource, une forme centrée sur les capacités du patient pour faire face à ses traumatismes.

Lisa Schwarz a fusionné des éléments de psychologie, de spiritualité, de neurobiologie et de techniques chamaniques. Elle a enseigné cette technique à plus de 1 500 thérapeutes dans le monde, dont plus de 350 en Écosse, où le CRM est utilisé dans des centres d’aide aux victimes de viols et dans une clinique privée de traumatologie pour patients hospitalisés. La thérapie a également été adoptée par plusieurs psychiatres du Service national de santé publique du Royaume-Unis , dont le Dr Alastair Hull, l’un des plus grands spécialistes britanniques du Stress Post traumatique. 

Le CRM utilise aussi la direction du regard à l’aide d’un spot dans le champ visuel. 

Cette technique a été le sujet d’un article dans Newsweek en 2017.

Pour cette raison, j’ai intégré des éléments du CRM dans mon enseignement de la psychothérapie NTCV.

#4 La psychothérapie sensorimotrice

meilleure-psychotherapie-brainspotting-NTCV-EMDR-formation-psychotherapie-sensorimotrice

La conceptrice Pat Odgen a intégré des notions de la psychanalyse anglo-saxone, notamment des théories de l’attachement, de la pleine conscience en  thérapie Hakomi. 

La prise en compte de lien entre trauma et corps est le point important du traitement. Bessel van der Kolk auteur du livre à succès “Le corps n’oublie rien” a d’ailleurs préfacé le livre de référence sur la psychothérapie sensorimotrice. Les mémoires traumatiques sont en partie stockées dans le corps.

Le principe est  d’aider le patient à se connecter à ses ressources qui étaient inaccessibles ou manquantes lors de l’évènement traumatique. Elle renforce ses capacités instinctives de survie. La pleine conscience corporelle est le pilier central du processus. Pendant la séance, le thérapeute maintient le patient dans l’instant présent en développant la  curiosité du patient sur ses processus sensoriels, émotionnels et moteurs. Elle bénéficie d’une grande reconnaissance des spécialistes mondiaux en psychotraumatologie.

Malheureusement, son enseignement est trop ardu et nécessite un investissement en temps et en argent très important ce qui en limite son développement. 

La somatic experiencing est assez proche mais est moins intégrative. 

La formation en psychothérapie sensorimotrice est réservée aux professionnels de santé, ce qui n’est pas le cas de la somatic experiencing. Si vous trouvez un thérapeute en somatic experiencing, vous devez suivre les critères de choisir son psychothérapeute. 

#5 La psychothérapie comportementale et cognitive (TCC)

meilleure-top-psychotherapie-brainspotting-NTCV-EMDR-formation-psychotherapie

On pourrait dire les thérapies comportementales et cognitives en raison de leur évolution et des vagues successives.  Leur évolution de « l’approche rationnelle émotive » de Ellis, aux thérapies cognitivo-comportementales, puis de la thérapie des schémas ont été une grande bouffée d’oxygène pour les patients et les thérapeutes. L’indication des TCC est vaste de la dépression à l’anxiété, mais aussi les troubles du comportement alimentaires ainsi que la douleur et les acouphènes. La dépression et les phobies avec ou sans crises de panique sont mes indications préférées.

Les principe fondamentaux des TCC reposent sur le travail sur les pensées et les comportements. Le patient est amené à travailler sur ses pensées négatives, à identifier les croyances sous-jacentes, à effectuer des tâches comportementales à la maison. Ainsi si vous souffrez de dépression, vous serez accompagné pour identifier vos pensées négatives, leurs distorsions par rapport à la réalité. Vous apprendrez à rechercher des alternatives plus rationnelles.

La formation en TCC est réservée aux professionnels de santé. Site de l’AFTCC

Attention si le praticien TCC ne vous donne aucune tâche, ne vous fait pas relever vos pensées négatives, ne vous êtes pas à les restructurer, ce n’est pas une TCC. En résumé si les entretiens ne sont que de la parlotte, vous ne faites pas de TCC. Vous devez en parler à votre thérapeute ou changer.

#6 Psychothérapie interpersonnelle

psychotherapie-interpersonnelle

La psychothérapie interpersonnelle (TIP) a été développée il y a une vingtaine d’années comme traitement de la dépression majeure. Le principe repose sur le fait que le changement de l’environnement social est un facteur clé dans l’apparition de la dépression ainsi que sa persistance.

La TIP est apparue pour la première fois dans le cadre d’une étude sur les antidépresseurs, et son efficacité a été jugée comparable à celle des médicaments. Elle peut permettre de résoudre des problématiques relationnelles qui viendraient aggraver les difficultés psychologiques.

Les 4 axes de travail pour le patient sont l’isolement social et la qualité des relations,  la résolution des conflits, le deuil, le vécu par rapport aux changements. Le thérapeute utilise des outils tels que l’analyse de la communication, les jeux de rôles, l’assignation de tâches…

La TIP est singulière dans le sens où elle montre que travailler uniquement sur les relations et l’environnement améliore le patient. Et ce résultat est obtenu sans chercher à modifier le fonctionnement psychique du sujet.

Même s’il n’est pas spécifié qu’il faut être professionnel de santé pour accéder à la formation, l’annuaire des praticiens comportent des médecins et des psychologues principalement.

#7 L’ACT

top-10-meilleures-psychothérapies.png

L’ACT ou thérapie d’acceptation et d’engagement (ACT en anglais) est une psychothérapie appartenant à la troisième vague des thérapies comportementales et cognitives (TCC). Elle utilise des stratégies d’acceptation et de prise de conscience, ainsi que des stratégies d’engagement et de changement de comportement, pour accroître la flexibilité psychologique. L’acceptation est le choix actif de laisser exister des expériences désagréables, sans essayer de les nier ou de les changer. Le sujet est invité à être conscient du moment présent, sans juger l’expérience. En d’autres termes, il s’agit de vivre ce qui se passe sans essayer de prévoir ou de changer l’expérience. Cette attitude mentale est proche de ce que l’on recommande pendant une séance de NTCV ou brainspotting.

L’ACT vise à aider les patients à s’engager dans des actions qui les aideront à vivre une vie conforme à leurs valeurs. Il ne semble pas y avoir d’annuaire officiel. Vous pouvez toujours faire une recherche google ou bing dans votre ville. Certains professionnels de santé ont intégré cette approche dans leur pratique.

#8 IFS (Internal Family Systems)

La thérapie IFS (Internal Family Systems) a été développée par Richard Schwartz, un thérapeute familial qui a remarqué que beaucoup de ses clients parlaient de “parties d’eux-mêmes”.

La thérapie “Système familial intérieur “ considère la coexistence de ces parties comme une famille intérieure.

Suite à des traumas souvent précoces, voire préverbaux, ou des accidents, des carences affectives, le système s’est déséquilibré. Des parties se sont développées, des « protecteurs », qui ont pris le contrôle pour défendre le système contre toute nouvelle agression potentielle. Ces parties ont sauvé la vie de la personne, mais elles sont programmées de telle sorte qu’elles sont incapables d’agir. Elles savent seulement réagir, selon des schémas inlassablement répétés, qui interdisent toute nouveauté et tout réajustement. Par exemple, une partie “petite fille en colère” peut prendre le pouvoir dans une dispute et déborder le moi adulte d’une patiente. Le sujet a conscience d’être envahi par une partie émotionnelle mais n’arrive pas à la contrôler.

Schwartz a remarqué que lorsque ces parties se sentaient en sécurité et que leurs préoccupations étaient prises en compte, elles étaient moins perturbatrices. Elles accédaient alors à la direction avisée de ce qu’il est venu à appeler le “Soi”. 

La thérapie par IFS repose sur le principe selon lequel nous avons tous diverses sous-personnalités appelées “parties”. Elles peuvent nous aider à mieux nous comprendre. En outre, chacun d’entre nous possède un “moi” central, la partie de nous qui est confiante, compatissante et intacte.

L’IFS  aide à résoudre nos problèmes émotionnels en nous permettant de mieux comprendre nos parties et de nous mettre à l’écoute de notre Soi. Il n’est pas nécessaire d’essayer d’éliminer les parties. On recherche leur harmonisation.

L’IFS  fournit une compréhension alternative du fonctionnement psychique et de la guérison qui permet des techniques innovantes pour soulager les symptômes et la souffrance des clients. L’IFS peut être utiliser dans une thérapie NTCV (brainspotting), EMDR, ou en psychothérapie sensorimotrice.  

La formation n’étant pas réservée aux professionnels de santé, se référer à un annuaire est hasardeux. Assurez-vous toujours que le psychothérapeute soit médecin, psychologue ou psychothérapeute ARS. Le terme “psychopraticien” n’a aucune valeur au regard de l’Agence Régionale de Santé.

#9 L’hypnose

meilleure-psychotherapie-avis-hypnose

L’hypnose est à l’origine de toutes les psychothérapies. Telle qu’elle est pratiquée aujourd’hui, elle n’est plus l’hypnose ancienne décrite par Charcot. On y voyait des patients entrer en transe. Aujourd’hui, la plus utilisée est l’hypnose ericksonienne.

Le ciblage de symptômes comme l’angoisse, les symptômes somatiques, les douleurs, s’avère extrêmement utile. Le travail sur l’image corporelle des anorexiques ou boulimiques est une aide précieuse.

Il y a dans l’EMDR des techniques de l’hypnose même si le processus n’a rien à voir. Dans le brainspotting (NTCV), il y a probablement un état hypnotique. L’hypnose n’utilise pas le champ visuel pour déterminer un spot. Il y a de la suggestion et le processus n’est pas la pleine conscience focalisée.

C’est une thérapie brève. 

Le problème de l’hypnose est que la technique est variable d’un thérapeute à l’autre. Mais surtout que des thérapeutes se retrouvent hypnothérapeute après quelques week-ends de formation sans aucune qualification de professionnel de santé ou de connaissance en psychologie clinique. Ne choisissez qu’un thérapeute répondant aux critères de l’exercice de la psychothérapie. 

Attention hypnothérapeute n’est pas un titre et n’a aucune validité pour les autorités de santé. Ne prenez pas le risque de vous retrouver avec la patate chaude et seul si vous décompensez. Cela vous évitera de devoir consulter un médecin après une séance d’hypnose qui s’est mal passée.

#10 La méditation pleine conscience

meilleure-psychotherapie-avis-meditation

Il fut un temps où pratiquer la méditation était qualifié de “bizarre”. Aujourd’hui, cette pratique est devenue tendance. Il existe beaucoup de formes de méditation. La plus en vogue appuyée par des études scientifiques est la méditation pleine conscience. On pourrait la qualifier de psychothérapie, car elle permet de se réguler seul. La méditation pleine conscience est souvent un adjuvant à une TCC ou une autre psychothérapie.

Les programmes MBSR** et MBCT**  développent l’attention et la concentration sur la respiration et les sensations corporelles. Augmenter la capacité à être dans l’instant présent permet une meilleure régulation émotionnelle.

Les limites sont les capacités du sujet à maintenir une pratique. Si vous vous lancez dans la pratique, il ne faut pas se forcer ou culpabiliser si on n’arrive pas à maintenir une routine. Il vaut mieux commencer par de courtes périodes dans une journée plutôt que de vouloir méditer de longues périodes. La méditation est compatible avec toute autre psychothérapie. Seule, elle permet de s’aider et d’obtenir plus de sérénité. Cette pratique ne convient pas à tous les sujets. Elle ne peut remplacer une prise en charge médicale qui serait nécessaire. Il faut savoir s’écouter et consulter au besoin.

** Mindfulness-Based Stress Reduction (Réduction du stress basée sur la pleine conscience)

*** Mindfulness-Based Cognitive Therapy (Thérapie Cognitive Basée sur la Pleine Conscience)

Conclusion

Je vous ai dressé un panorama qui vous permettra de choisir parmi les meilleures psychothérapies. Cette liste est amenée à évoluer en fonction des nouvelles thérapies qui apparaissent et de la pertinence que les études scientifiques et les thérapeutes de haut niveau y trouvent. Ainsi la psychothérapie sensorimotrice a bénéficié de peu de publications scientifiques mais a la reconnaissance des plus grands spécialistes des psychotraumatismes. 

Aujourd’hui, on sait qu’il faut inclure les émotions et le corps dans le traitement. C’est pour cela que j’ai écarté les thérapies par la parole de type psychanalyse ou d’inspiration psychanalytique. Il est possible qu’une simple thérapie de soutien puisse permettre de traverser un contexte difficile de difficultés relationnelles, de travail… Ce type de thérapie a peu de chance de soigner. Certaines psychothérapies que j’ai décrites sont actuellement rares en France. Vous pourrez trouver facilement un thérapeute EMDR, NTCV (brainspotting), TCC.

Une psychothérapie qui marche sur tout et avec tout le monde n’existe pas. Même une thérapie très efficace ne pourra pas régler des problèmes qui traînent depuis des années en quelques séances. C’est possible mais il faut compter de quelques séances à plusieurs années de suivi. Le budget est imporant. Le temps passé par le psychothérapeute à se former, le coût pour se former et se maintenir à niveau implique un impact dans le prix d’une séance. “Psychothérapie remboursée” est une requête fréquente dans le moteur de recherche google. Pourtant “être remboursé” n’est pas synonyme de “satisfait”.

Leave a Comment

five + 4 =